Découvrez nos textes sur la Bretagne


Cliquez ici pour en savoir plus

www.itinerairesbis.com idées de séjours et voyages

Some hints for your visit to France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visiter la ville de RENNES

English

Le parlement de Bretagne,

les édifices religieux, les édifices civils, actualités culturelles

Informations concernant la Ville de Rennes

Rennes est une ville où l'art et l'histoire se mêlent à chaque détour d'une rue, d'une place. Il ne Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo faut pas hésiter à flânez dans les ruelles médiévales de la ville à la découverte des maisons à pans de bois, car à Rennes, comme dans l'ensemble du duché de Bretagne, la permanence de la construction à pans de bois jusqu'au milieu du XVIIème siècle, prolonge la tradition médiévale au-delà des limites strictes du Moyen Âge. L'incendie qui se déclara le 23 décembre 1720 ravagea, en une semaine, plus de 900 maisons et bâtiments. Néanmoins tout autour de l'épicentre de la ville subsistent de nombreuses maisons à pans de bois. De plus, le ravalement opéré sur les façades depuis vingt ans a mis en valeur un savoir-faire exprimé dans les structures, les façades, les escaliers, les boiseries...qui font d'une promenade à Rennes, un véritable plaisir, voir quelque fois, enchantement.
Autour de la place des Lices où se tient un marché tous les samedis, (le 3ème marché de France) vous trouverezCliquez sur la vignette pour agrandir la photo les hôtels particuliers des parlementaires bretons. Sur la place de la Mairie, l’édifice public de facture baroque et classique fait face au théâtre de la ville. Le Parlement de Bretagne récemment restauré se dresse non loin de là, gardien de la mémoire bretonne. Rennes vous invite également à la rêverie avec ses fontaines et ses parcs arborés, comme à l’est, le Jardin du Thabor avec toute une gamme d’essences végétales. Au hasard des rues, vous surprendrez l’intimité d’une cour intérieure sous le regard d’un mascaron sculpté au-dessus d’une porte cochère.    haut de page

Le Parlement de Bretagne

Lorsqu'en 1561, le Parlement s'installe à Rennes, le roi Henri II incite les nobles parlementaires à se faire édifier un palais, digne de leur double fonction politique et juridique. Les plans de Germain Gaultier Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo (1571–1624), quatre corps de bâtiments, reliés par quatre pavillons d'angle, formant une cour intérieure, sont corrigés par Salomon de Brosse qui, s’il retient le granit pour le rez-de-chaussée, préfère le tuffeau pour l'étage. En façade, une balustrade rejoint les deux pavillons d'angle, supportée par un escalier à double révolution menant à une terrasse qui permet aux nobles parlementaires d'accéder directement à la salle des procureurs. Le rez-de-chaussée sert à l'époque de prison. Si l'édifice est construit en 1655, l'exécution des décors fait venir à Rennes menuisiers, sculpteurs, doreurs, peintres... jusqu'en 1709.

Dans la nuit du 4 au 5 février 1994, le palais duCliquez sur la vignette pour agrandir la photo Parlement de Bretagne est la proie des flammes, à la suite de troubles, opposant à Rennes les pêcheurs bretons et les services de l'ordre. Le feu, ayant couvé derrière le cadran solaire, va embraser la toiture et brûler la charpente en chêne du XVIIème siècle, ainsi que la voûte de la salle des Pas Perdus. Les toiles prestigieuses sauvées ont reçu une restauration exemplaire.

La cour d'appel s’y réinstalle à compter du 4 octobre 1999. La restauration et le ravalement de la façade mettent en valeur le jeu de douce polychromie cher au XVIIème siècle, à travers notamment le granit et la pierre de Richemont, les mascarons des clés de voûte, la frise sculptée et le toit d'ardoises "noires" de Maël-Carhaix.   haut de page

Les édifices religieux à Rennes

Ils sont nombreux à Rennes et chacun d'eux renferment de véritables trésors : la Basilique Saint-Sauveur, derrière sa façade du XVIIIe siècle dans le style des ingénieurs, cette église de recueillement présente un ex-voto de l'incendie de 1720 et un mobilier remarquable tels que baldaquin, chaire, fonts baptismaux et orgues des XVIIe et XVIIIe siècles. La Cathédrale Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo Saint-Pierre, avec sa façade qui superpose les ordres, de part et d'autre de l'emblème du roi Soleil, répond la basilique romaine à l'impressionnant décor néoclassique et l'exceptionnel retable gothique du XVème siècle en bois doré. L' Eglise Notre-Dame en Saint-Melaine, où de l'ancienne abbaye bénédictine subsistent le palais abbatial, le cloître au riche décor sculpté et l'église conventuelle. Elle présente des témoignages de l'époque romane aux côtés de tombeaux, de statues ainsi que des vitraux du XIXe siècle et contemporains. L'Eglise Saint-Etienne et Saint-Augustin, ancienne chapelle des Augustins, du début du XVIIIe siècle, montre un maître-autel à baldaquin et gloire, rythmé par des colonnes en marbre, des autels latéraux en marbre de Saint-Berthevin et une chaire offerte par un président à mortier au Parlement de Bretagne. L'Eglise Toussaints, qui est l'ancienne chapelle du fameux collège des Jésuites décrit par Chateaubriand. Dans cet édifice du XVIIe siècle en pierre calcaire, trois retables sont remarquables, celui du choeur dans l'esprit de l'ordre et ceux du transept signés du lavallois François II Houdault. L'Eglise Saint-Germain, c'est l'église des marchands merciers de la ville, bâtie au XIIIe siècle, exprime la richesse de ces corporations : le gothique et la renaissance s'affichent sur les porches ; les vitraux de deux baies datant du XVIe siècle côtoient des réalisations plus contemporaines de Max Ingrand. L'Eglise Sainte-Thérèse, très endommagée à la suite d'un incendie en septembre 2001, cette église est de nouveau ouverte au culte. La restauration a remis en valeur les nombreux décors "Art déco" qu'elle recèle : la mosaïque Odorico, les peintures de Garin, les vitraux de Rault ou les sculptures de Bourget.   haut de page

Les édifices civils

Ils sont nombreux et non moins intéressants les uns que les autres, nous citerons entre autre, Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo Le palais Saint-Georges, de l'abbaye bénédictine, fondée au XIe siècle par le duc Alain III, hors les murs de la ville, et protégée à partir du XVe siècle par l'enceinte médiévale, il reste le palais édifié au XVIIe siècle sous le magistère de Magdeleine de la Fayette, par les "architectes lavallois" Tugal Caris et Corbineau.
Au centre, à l'étage des combles, un fronton cintré est orné des armoiries de l'abbaye timbrées d'une couronne royale et des allégories de la Justice et de la Paix. Il accueille aujourd'hui des services de la ville. La mise en lumière de l'édifice, à la nuit tombée, met en valeur l'élégance du rythme des hautes arcades surmontées de 2 étages en tuffeau. L'Opéra, un siècle après la construction de l'Hôtel de Ville, Charles Millardet répond au parti incurvé du XVIIIe siècle par la rotondité du théâtre. Placé sous la vigilance des muses posées au faîte de sa façade et sculptées par F. Lanno, il présente un plafond, décoré par Lemordant en 1913, qui figure la ronde des petites bretonnes. L'Hôtel de Ville, à la suite de l’incendie du 23 décembre 1720, le cœur de la ville est à reconstruire. Après Isaac Robelin, c’est Jacques Gabriel (1667-1742) qui en a la charge. Le 23 mai 1730, son projet de "bâtir un édifice public pour l’immortalité" est accepté. Il regroupe en une seule construction, sur une place neuve, l’Hôtel de Ville au sud, le présidial au nord et la tour de l’horloge au centre.  haut de page

Mais vous verrez aussi que fier de son identité culturelle, le Musée de Bretagne ouvre ses portes et rappelle à travers ses collections régionales l’ancrage breton de la ville. Quant au musée des Beaux Arts, il vous surprendra par la qualité de ses œuvres émanant des grands maîtres de la peinture européenne.

Mais Rennes c'est aussi une ville qui a acquis une réputation internationale en matière d’évènements culturels d’avant-garde. Chaque année depuis plus de vingt ans, les Transmusicales de Rennes révèlent les grands artistes rock de demain tandis que le Festival des Tombées de la Nuit est devenu un pôle majeur pour les créations contemporaines les plus diverses.

Rennes c'est 2000 ans d'histoire, qui ont fait de cet endroit, une ville aux nombreux visages allant du Moyen-Age au Contemporain, une cité aux richesses innombrables, un lieu de détente aussi grâce à ses espaces verts et un lieu de convivialité avec ses nombreux marchés.   haut de page

Ne vous y arrêtez pas qu'une seule journée, vous n'aurez pas le temps de tout voir. Prenez le temps de la découverte... Rennes en vaut la peine.

Remerciements à l'office de tourisme de Rennes pour les photos

BON A SAVOIR

Vous avez besoin de plus d'informations sur la ville de Rennes, contactez: info@itinerairesbis.com   haut de page

Retour choix Bretagne

www.itinerairesbis.com, vous remercie de votre visite.


Pour trouver un Hôtel un Restaurant,
Nella recherche des adresses d'hébergement
ou un hébergement chez l'habitant...
Suivez Nella la coccinelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette page est protégée par un ©Copyright toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite sans l'accord écrit du site www.itinerairesbis.com