Découvrez les Hôtels Restaurants et Chambres d'Hôtes que nous vous recommandons

 

www.itinerairesbis.com idées de séjours et voyages

Conseils avant de partir aux voyageurs qui visitent l'Espagne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrir les chemins de Saint Jacques de Compostelle

Petite histoire de Saint Jacques, les premiers pélerins, le Matamore, le Jubilé,

accueil des pélerins, les chemins menant à Saint Jacques de Compostelle,

situation, stationnement à Compostelle

Informations concernant la Ville de Saint Jacques de Compostelle

Chemins mythiques, les routes de Compostelle ne cessent de faire rêver. Qui n'a jamais eu l'envie de se lancer dans cette aventure qui remonte au IXème siècle.

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photoIl est certain que nous avons tous été tentés et toujours trouvé courageux, ceux qui, chaussures de marche aux pieds et baton de pélerin à la main, tentent ce défi. Nous pouvons en effet appeler aujourd'hui défi, la démarche de ces hommes et de ces femmes de tous âges, engagés sur ces chemins. Si une bonne partie d'entre eux ne s'y engage plus pour des raisons d'ordre religieux, il demeure tout de Cliquez sur la vignette pour agrandir la photomême au bout du chemin une quête personnelle qui reste une belle preuve de courage avant tout.

Et puis au gré de leur chemin, ils auront la chance de remplir leurs yeux d'images inoubliables, car ces routes mènent à des étapes d'une beauté que les mots ne suffiraient pas à décrire. Et, c'est un peu là aussi la récompense du marcheur qui quelque peu épuisé, trouvera toujours, au sein de ces haltes, la joie d'une découverte pleine d'histoire et quelques fois riches de légendes.

Saint Jacques de Compostelle

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photoLe Jacques que l'on vénère à Compostelle, est l'un des 12 apôtres, celui que l'on appelait Jacques le Majeur. Il est le frère de Jean l'évangéliste. Jésus le surnommera "Fils du tonnerre" en raison d'un caractère plutôt fougueux. Il sera le premier apôtre à subir le martyre et sera décapité à Jérusalem en 44 par le Roi Hérode d'Agrippa. Comme on le sait, les apôtres partirent évangéliser le monde. C'est Jacques le Majeur qui vint prêcher et évangéliser l'Espagne en 39 de notre ère. C'est seulement vers l'an 820-830, que l'on découvrit l'antique tombeau de Jacques, caché dans un champ, sous d'épaisses ronces. Ce champ, éclairé d'une lueur céleste, montra aux fidèles de la petite église San Fiz de Solovio, l'endroit exact du tombeau. On appela très vite ce lieu le "Campus stellae" en souvenir de cette nuit lumineuse. Ce "champ de l'étoile" devait bientôt devenir Compostelle.

Mais comment, me direz-vous le corps de l'apôtre se trouva-t-il en Espagne alors qu'il meurt à Jérusalem ?

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photoLorsque Jacques vint prêcher en Espagne, il y trouva 7 compagnons parmi les personnes qu'il évangélisa. Ces 7 disciples l'accompagnèrent ensuite à Jérusalem. C'est ainsi qu'en 44 ils recueillirent son corps et embarquèrent sur une nef pour le ramener en Espagne. En débarquant, ils cherchèrent un endroit pour abriter la sépulture et finir par découvrir une ancienne crypte païenne. Alors que les disciples s'éparpillèrent pour continuer leur évangélisation, 2 d'entre eux demeurèrent comme gardiens du tombeau. Il s'agissait de Athanase et Théodore. A leur mort, ils furent ensevelis auprès de Saint Jacques.
      haut de page

Les premiers pélerins

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photoC'est au IXème siècle qu'affluent les premiers pélerins et que la ville de Compostelle née. Devant tant de monde, on commence à songer à la construction d'un édifice pouvant accueillir cette foule. La basilique sera consacrée le 6 mai 899. C'est au Moyen Age que le pélerinage sera le plus répandu. Compostelle devient alors le troisième pélerinage le plus important du monde chrétien après Jérusalem et Rome. Le pélerin avant son départ, entendait la messe, se confessaitCliquez sur la vignette pour agrandir la photo et prenait la route muni d'une besace et de son fameux bourdon, les deux attributs qui le rendait reconnaissable le long de son chemin. La besace pour y contenir son repas, le bourdon pour prendre l'appui le long de sa marche servait aussi à chasser les loups. C'est à la fin du Moyen-Age que d'autres attributs viendront s'ajouter comme la calebasse pour la boisson puis la boîte à certificats, renfermant autorisations et sauf-conduits, qui deviendront obligatoires au XVème siècle. C'est aussi à ce moment là que vient s'ajouter le chapelet, puis la fameuse cape appelée "pélerine" et le chapeau rond avec son large bord rabattu sur le devant. Le mantelet couvrant les épaules arrive au XVIème siècle.

Quant à la fameuse coquille, c'est au XIIème siècle qu'elle fait son apparition. Le pélerin avait pour habitude de la coudre à son manteau au moment du retour pour marquer son pélerinage. Pourquoi la coquille ? Parce que sur les côtes de Galice vivent des mollusques à coquille et qu'il était donc facile d'en trouver sur la grêve. Un pélerin italien en ayant rapportée une, Cliquez sur la vignette pour agrandir la photocelle-ci fit disparaître, par un simple toucher, l'énorme goître d'un Chevalier. L'effet miraculeux de la coquille était né.

Les pélerins seront appelés à la fois Jacquets, Jacquarts, Jacobipètes, Jacotes ou Jacquoirs qui signifiait "ceux qui vont demander à Dieu" car il ne faut pas oublier le but premier du pélerinage à cette époque, qui était réalisé afin de remercier Dieu pour une grâce accordée, lui demander pardon pour une faute commise, ou bien encore dans le but d'être exaucé.
      haut de page

Le Matamore

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photoComme nous le savons l'Espagne est depuis 711 sous la coupe des musulmans. Le Roi Alphonse II désigne sous son règne, Saint Jacques comme Saint Patron de l'Espagne. Le Saint devient alors l'emblème de la reconquête. L'histoire veut que Saint Jacques soit apparu en cavalier venu du ciel pour combattre l'ennemi. Le "fils du tonnerre" était alors transfiguré en "Matamore" prenant l'allure d'un redoutable cavalier, épée à la main. Tout le long des différentes batailles que livreront les chrétiens contre les musulmans, Saint Jacques apparaîtra sous les traits d'un chevalier céleste, voici la raison pour laquelle il est souvent représenté sous la forme d'une cavalier combattant. Le royaume de Grenade tombe en 1492. Christophe Colomb accoste la même année sur les côtes du nouveau monde et c'est au cri de "Santiago" que les conquistadors se lanceront à la conquête des Amériques.      haut de page

Le jubilé

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photoUn jubilé a lieu tous les 25 ans. Mais pour St Jacques le jubilé a lieu à chaque fois que le 25 juillet tombe un dimanche. Il dure un an et ouvre la Porte Sainte.

Vous en savez maintenant assez sur Saint Jacques de Compostelle pour vous lancer sur les pas des premiers pélerins et prendre le chemin des étoiles...     haut de page

Les chemins de Compostelle

Nombreuses sont les routes, mais 4 itinéraires seront définis : les villes de couleur "rouge" représentent des étapes avec présence d'un "corps saint".

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photoLa Via Turonensis : Distance 925km + camino Francès = distance totale de 1628km

Paris, Orléans, Cléry St André, Tours, Châtellerault, Poitiers, Melle, Aulnay, St Jean d'Angeli, Saintes, Pons, Blaye, Bordeaux, Belin-Belier, Saugnacq-et-Muret, Vieux-Richet, St Paul-les-Dax, Sorde-l'Abbaye, Sauveterre-de-Béarn, St Palais, Stèle de Gibraltar, Ostabat, St Jean Pied de Port, St Michel, Puerto de Ibañeta, Ronceveaux, Viscarret-Guerendiain, Pampelune, Puente la Reina.

Orléans : bois de la croix du Christ à la cathédrale et le couteau de la cène à l'église St Samson.

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photoTours : tombeau de St Martin

Poitiers : tombeaux de Ste Radegonde et de St Hilaire

St Jean d'Angeli : Relique de St Jean Baptiste

Saintes : St Eutrope

Blaye : St Romain et sépulcre de RolandCliquez sur la vignette pour agrandir la photo

Bordeaux : St Seurin et endroit où Charlemagne déposa le cor d'ivoire de Roland

Belin-Bélier : cimetière de la petite église de Mons où reposent les compagnons de Charlemagne

Roncevaux : chapelle du St Esprit où l'on peut voir le rocher sur lequel Roland brisa son épée Durandal pour qu'elle ne tombe pas aux mains de l'ennemi.      haut de page

 

La Via Lemovicensis:  Distance 925km + camino Francès = distance totale de 1628km

Vézelay, Bazoches, Nevers, St Pierre-le-Moûtier, St Amand-Montrond, Neuvy-St-Sépulcre, Eguzon, La Souterraine, Bénévent-l'Abbaye, St Léonard de Noblat, Limoges, Châlus, Thiviers, Périgueux, Bergerac, Duras, Monségur, La Réole, Bazas, Roquefort, St Pierre du Mont, St Sever, Hagetmau, Orthez, Sauveterre-de-Béarn, Puente la Reina.

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photoVézelay : reliques de Ste Marie Madeleine

St Léonard de Noblat : St Léonard et tilleul de Clovis

Périgueux : St Front

Si aujourd'hui la ville de Nevers possède un corps saint avec Ste Bernadette, ce n'était pas le cas à l'époque, c'est pourquoi la ville n'est pas en rouge.      haut de page

La Via Podiensis:Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo   Distance 756km + camino Francès = distance totale de 1459km

Le Puy, Saugues, Nasbinals, Aubrac, St Côme-d'Olt, Espalion, Estaing, Golinhac, Conques, Figeac, Espagnac-Ste--Eulalie, Marcilhac-sur-Célé, Cahors, Montcuq, Lauzerte, Moissac, Lectourne, La Romieu, Condom, Larressingle, Eauze, Nogaro, Aires-sur-l'Adour, Navarrenx, Stèle de Gibraltar, Puente la Reina.

Conques : Ste Foy     haut de page

La Via Tolosana:  Distance 830km + camino Francès = distance totale de 1533km

Arles, St Gilles, Montpellier, St Guilherm le Désert, Lodève, Castres, Toulouse, Gimont, Auch, Barran, Montesquiou, St Christaud, Maubourguet, Morlaàs, Lescar, Oloron Ste Marie, Sarrance, Lescun, Borce, Col du Somport, Campfranc, Jaca, Sangüesa, Monreal, Eunate, Obanos, Puente la Reina.

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photoArles : St Trophime, premier évêque d'Arles

St Gilles : St Gilles

St Guilhem le Désert : Preux Chevalier Guilhem, cousin de Charlemagne

Toulouse : St Saturnin, relique de St Jacques le Majeur, relique de St Georges, fragment de la vraie croix

A partir de Puente la Reina, un seul chemin...      haut de page

Le Camino Francés: Distance 703km

Puente la Reina, Estella, Los Arcos, Torres del Rio, Logroño, Navarrete, Nájera, Santo Domingo de la Calzada, San Juan de Ortega, Burgos, Castrojeriz, Fromista, Villalcazar de Sirga, Carrión de los Condes, Sahagún, Mansilla de las Mulas, León, Hospital de Orbigo, Artorga, Rabanal del Camino, Foncebadon, Ponferrada, Villafranca del Bierzo, Cebreiro, Triacastela, Samos, Portomarín, Palas de Rei, St Jacques de Compostelle.Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo

Santo Domingo de la Calzada : St Dominique

Sahagún : St Facundo et St Primitivo

León : St Isidore      haut de page

Les autres chemins en Europe :

Le Niederstrasse qui part de Aix la Chapelle en Allemagne et passe par Amiens et Reims avant de rattraper la Via Turonensis à Paris - Distance totale 1828km

L' Oberstrasse qui part de Einsiedeln en Suisse et passe par Genève avant de rattraper la Via Podiensis au Puy - Distance totale 1659km

La Via Francigena qui part de Rome en Italie et passe par Lucques, Parme, Turin avant de rattraper la Via Tolosana à Arles - Distance totale 1933km

La Ruta de la Plata qui part de Séville en Espagne et passe par Merida, Cacérès, Plasencia, Salamanca, Zamora, Astorga, Léon, Oviendo et Compostelle - Distance totale 450km      haut de page

Il existe également 3 autres chemins :

L'un partant de Francfort en Allemagne et passant par Trèves avant de regagner le Vézelay et la Via Lemovicensis - Distance totale 1838km

L'autre partant de Lucques en Italie et rattrapant Arles et la Via Tolosana - Distance totale 1733km

Et le dernier partant de Montserrat en Espagne et rattrapant le Camino Francés à Puenta La Reina - Distance totale 853km

Enfin, quelque soit le chemin que vous prenez, sachez qu'une visite à Compostelle reste inoubliable. La ville encore pavée, avec ses ruelles étroites, le son des batons de pélerins qui claquent sur le sol, le sourire sur les lèvres de ceux qui viennent d'accomplir un grand voyage, les yeux plein de lumière de chacun devant tant de beauté, le coeur de Compostelle bât aux rythmes de tous ceux qui foulent son sol et Santiago chante pour tous ces braves, l'hymne du courage...      haut de page

BON A SAVOIRCliquez sur la vignette pour agrandir la photo

Vous avez besoin de plus d'informations sur la ville de St Jacques de Compostelle, contactez: info@itinerairesbis.com

      haut de page

Accueil pour les pélerins :

Villar, 1Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo

Zone : Monumental

Santiago de Compostela

ESPAGNE

Téléphone : 0034 - 981 562 419

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photoL'accueil est ouvert tous les jours de 9h00 à 21h00      haut de page

Situation :

A 390km au nord-ouest de Madrid

Cliquez sur la vignette pour agrandir la photoA 980km au nord-ouest de Barcelone

A 815km au sud-ouest de Bordeaux

A 1400km au sud-ouest de Paris

A 1460km au sud-ouest de Lyon      haut de page

Stationnement en voiture:Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo

Il est très difficile de stationner en ville....des parkings payants sont mis à votre disposition c'est le meilleur moyen de stationner...Ce qui vous évitera de retrouver votre voiture à la fourrière (comptez 180 euros pour la retrouver+ le taxi qui vous y emmenera) !!

A bon entendeur.....Salut !!!

Retour choix villes Espagne

www.itinerairesbis.com, vous remercie de votre visite.

Pour trouver un Hôtel un Restaurant,
Nella recherche des adresses d'hébergement
ou un hébergement chez l'habitant...
Suivez Nella la coccinelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Cette page est protégée par un ©Copyright toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite sans l'accord écrit du site www.itinerairesbis.com